E-commerce Shopify

Les erreurs e-commerce à éviter absolument sur votre boutique en ligne

erreurs e-commerce sur boutique en ligne

Créer un site de vente en ligne est devenu accessible à tous. Mais lorsqu’il s’agit de développer des revenus grâce à ce même site, seule un poignée d’élus parviennent à tirer leur épingle du SERP. La raison ? Ils ont su éviter (ou surmonter) les erreurs e-commerce qui bloquent le développement de la plupart des entrepreneurs. Si vous êtes en train de monter un projet de boutique en ligne, cet article devrait donc vous intéresser. J’y répertorie les 30 erreurs e-commerce les plus fréquentes et les plus handicapantes pour un business en ligne. Alors, peu importe que vous soyez seulement en réflexion, en plein développement de votre site ou que vous l’ayez déjà lancé, vous devriez vous retrouver dans la plupart deux ou trois des erreurs d’e-commerçant qui suivent.

Les erreurs e-commerce à éviter avant le lancement de votre site

erreurs e-commerce création de site

En e-commerce, il n’y a pas de mauvais projet, il n’y a que des projets mal préparés et mal exécutés (nuance !). Alors, pour mettre toutes les chances de votre côté dès le départ, il vaut mieux que tout soit caler bien avant le lancement de votre boutique en ligne. Pour cela, il est important d’éviter plusieurs pièges d’e-commerce auxquels on ne pense pas forcément.

Erreur e-commerce n°1 : ne pas analyser votre marché et vos concurrents

Si vous désirez vous lancer dans la grande aventure du commerce en ligne, commencez par faire une étude de marché du secteur que vous souhaitez investir. Ne vous contentez pas d’une bonne idée, d’une niche de produits qui semble prometteuse. Calculez vos ventes et marges potentielles, analysez vos futurs sites concurrents et repérez les opportunités à saisir. Ne vous lancez surtout pas à l’aveugle. En effet, il serait dommage de gaspiller plusieurs mois d’efforts sur un marché saturé.

Erreur e-commerce n° 2 : ne pas préparer de business plan

Pensez-vous pouvoir attirer assez de visiteurs sur votre commerce en ligne pour être bénéficiaire rapidement ? Quel statut d’entrepreneur est le plus adapté à vos objectifs ? Sur quelles sources de trafic souhaitez-vous investir le plus d’énergie ? Pour répondre à toutes ces questions (et bien d’autres !), vous devez faire un business plan cohérent, c’est indispensable.

Erreur e-commerce n°3 : ne pas prévoir assez de budget

Ne pas avoir calculé de budget est l’une des pires erreurs en e-commerce, mais elle est tout de même rare. Cependant, beaucoup de nouveaux e-commerçants ont tendance à minimiser leurs coûts de départ. Création du site, stratégie marketing, publicité en ligne ou ailleurs, outils d’analyse, stocks (si vous en avez besoin)… Vous devez budgéter le moindre centime pour ne pas avoir de mauvaise surprise plus tard.

Erreur e-commerce n°4 : ne pas choisir une plateforme adaptée à votre stratégie e-commerce

Autre erreur à éviter en e-commerce : avoir choisi un CMS complètement inadapté à vos besoins. En effet, il existe beaucoup de systèmes de gestion de contenu spécialisés dans la vente en ligne, vous devez donc choisir le vôtre avec soin. Shopify, Prestashop, Oxatis, WooCommerce, Magento… Étudiez bien chaque prestataire pour trouver le meilleur.

Erreur e-commerce n°5 : ne pas choisir un nom de domaine adapté

Avoir un nom de boutique en ligne original, c’est bien, mais avoir un nom de boutique en ligne clair et facile à se rappeler, c’est beaucoup mieux. Ce nom doit bien sûr correspondre au type de produits que vous vendez et doit servir votre branding (image de marque). Quant au .fr, .com, ou autre, vous devrez le choisir en fonction du public visé et de votre type de business.

Erreur e-commerce n° 6 : ne pas avoir un bon logo

On trouve beaucoup de sites de vente en ligne sans logo, ce qui est une mauvaise pratique en e-commerce. En effet, un visiteur se souviendra beaucoup mieux d’une boutique e-commerce si celle-ci possède un logo original et visuellement réussi. De même, c’est un bon moyen d’avoir l’air professionnel à peu de frais sur vos factures, vos réseaux sociaux et supports de com’, enfin… Si vous décidez de créer votre logo vous-même grâce à des outils comme logogenie. Dans tous les cas, ne pas avoir de logo est une grosse erreur pour un site e-commerce.

Erreur e-commerce n° 7 : ne pas créer un menu de navigation intuitif sur votre boutique

Ne pas prendre en compte L’Ux (expérience utilisateur) sur son site de vente en ligne est une erreur d’e-commerce de moins en moins répandue. La raison ? Tout le monde achète en ligne de nos jours et tout le monde sait qu’un site mal pensé et mal construit n’inspire ni confiance, ni envie d’achat.

Erreur e-commerce n° 8 : ne pas choisir un fournisseur (dropshipping) fiable

Imaginez… Vous avez trouvé d’excellents produits à vendre en dropshipping, vous parvenez à attirer du trafic et vous concluez dans la foulée vos premières ventes. Problème, les livraisons n’arrivent jamais à bon port ou toujours en retard à cause d’un de vos fournisseurs. C’est pour éviter ce genre de soucis que vous devez choisir ces derniers avec le plus grand soin dès les prémices de votre projet.

Les erreurs e-commerce à éviter au lancement de votre site

développment e-commerce

C’est parti ! Vous avez mis au point votre stratégie et vous vous apprêtez à mettre les mains dans le cambouis, ou plutôt dans le code. À ce stade de votre projet, les principaux pièges e-commerce à éviter concernent la qualité de votre site, l’image qu’il renvoie, et quelques autres éléments.

Erreur e-commerce n° 9 : ne pas avoir de réseaux sociaux associés à votre site de vente en ligne

Aujourd’hui, il est suicidaire de faire l’impasse sur les réseaux sociaux lorsqu’on fait un e-commerce. Facebook et Instagram (et peut-être Twitter) sont ceux à privilégier, car c’est là que se trouvent les clients. YouTube ou Snap Chat peuvent également être des solutions, en fonction du public visé par votre boutique en ligne. Sur ces réseaux, vous pourrez drainer du trafic, communiquer plus rapidement avec votre communauté, faire la promo de vos nouveaux produits…

Erreur e-commerce n°10 : ne pas tester vos produits sur le public

Les propriétaires d’e-commerce ont tendance à être un peu trop confiants avec leurs produits. Résultat, ils ne les testent avant le lancement de leur site. Ne faites pas cette erreur e-commerce vous aussi. Assurez-vous concrètement de la qualité (et des défauts) de ce que vous vendez, et surtout, testez tout auprès du public. Pour cela, Google Ads est votre ami. En effectuant une campagne SEA ciblée sur les bons mots-clés, vous pourrez connaître les produits de votre boutique avec le meilleur potentiel.

Erreur e-commerce n°11 : ne pas donner d’informations rassurantes sur vous

Est-ce que vous lisez les pages « pourquoi nous faire confiance ?», « notre équipe » et « qui sommes-nous ?» d’un site de vente en ligne ? Non ? Et bien sachez que les autres visiteurs le font et y sont très sensibles. Sur votre site, vous devez donc absolument avoir ce genre de pages pour que les internautes sachent qui vous êtes et vous fassent confiance.

Erreur e-commerce n° 12 : ne pas proposer de valeur

Une erreur e-commerce courante est de trop vouloir copier les sites qui marchent et qui vendent. Au contraire, la bonne méthode consiste à prendre les bonnes idées ailleurs et à vous les approprier, les personnaliser. Vous devez également proposer de la valeur-ajoutée par rapport à vos concurrents. Des prix plus bas, une marque plus prestigieuse, un ton décalé, il existe beaucoup de possibilités.

Erreur e-commerce n°13 : proposer un parcours d’achat trop long

Le parcours d’achat est un élément important de l’expérience utilisateur d’un site e-commerce. S’il est trop long, trop complexe, vos visiteurs peuvent abandonner leur panier en pleine commande. Résultat, votre taux de conversion risque de chuter dans les abysses. Pour éviter cela, toutes les actions entreprises par vos prospects, à partir du moment où ils cliquent sur le lien d’achat, doivent être pensées, encadrées pour être le plus intuitif possible.

Erreur e-commerce n°14 : vendre trop peu de produits

Si vous avez un produit fort, vous pouvez être tenté de créer une boutique mono-produit. Dans ce cas-là, avec un webdesign attractif et une stratégie de marketing adaptée, avoir peu de produits peut être légitime. En revanche, pour une boutique en ligne traditionnelle, plus vous aurez d’articles à vendre et mieux ce sera. Cela inspire de la confiance aux visiteurs, permet d’enrichir le champ sémantique de votre site (et donc d’influer sur votre référencement), et de potentiellement vendre plus. Au lancement de votre boutique, essayez donc d’avoir au moins 70 à 100 fiches produits.

Erreur e-commerce n°15 : ne pas annoncer les frais d’expédition au moment de l’achat

Vous devez annoncer clairement le montant de vos frais d’expédition dès l’achat. En effet, après avoir acheté un produit, les clients détestent devoir débourser encore plus. Pour eux, la première page du contrat qui vous lie a été signée au moment où ils cliquent sur « acheter le produit ». Il est donc impensable de payer un supplément, même s’il est faible. Vous avez même plus de chance de convertir un visiteur avec 10 euros de frais d’expédition annoncés dès le départ, que 5 annoncés au moment de remplir le formulaire d’achat.

Erreur e-commerce n°16 : présenter du contenu insuffisant

Que ce soient vos fiches produits, vos pages de catégories, vos photos, tous vos contenus doivent être impeccables. Un minimum de plusieurs centaines de mots doit, par exemple, être rédigé pour les descriptions de vos fiches. Quant aux images, plus elles seront qualitatives et plus elles permettront de convertir. Si vous en avez besoin, vous pouvez même intégrer un blog, une FAQ à votre boutique en ligne.

Les erreurs seo pour une boutique e-commerce

referencement naturel seo

Une grande part de votre stratégie d’acquisition, mais pas la totalité, doit se baser le référencement naturel. Pour obtenir du trafic organique sur votre site e-commerce, vous devez donc éviter plusieurs erreurs inhérentes au SEO que je vais maintenant vous présenter.

Erreur e-commerce n°17 : avoir un site qui se charge lentement

On veut souvent avoir le plus beau thème e-commerce possible et avec des animations de qualité. Cependant, encore trop peu de professionnels se soucient de la rapidité de chargement de leurs pages. Une erreur e-commerce grossière qui nuit autant à votre taux de conversion, qu’à votre référencement naturel. En effet, il vaut mieux avoir une page d’accueil simple, épurée, mais avec un temps de chargement plus rapide.

Erreur e-commerce n°18 : avoir du contenu dupliqué sur votre site

Le contenu dupliqué est pénalisé par Google. Cela signifie que, si vous avez plusieurs références très proches sur votre site e-commerce (seule la couleur ou la forme change), vous ne pouvez pas avoir des fiches produits trop similaires. Chaque article doit avoir une description avec un contenu unique. Si ce n’est pas le cas sur votre site, ne vous étonnez pas si vous ne le trouvez pas dans les résultats des moteurs de recherche.

Erreur e-commerce n°19 : ne pas mettre en place une stratégie de netlinking

On ne le dira jamais assez, le netlinking est le nerf de la guerre pour bien référencer un site (e-commerce ou autre). Pour que votre business en ligne soit plus visible, vous devez donc trouver des stratégies pour que d’autres sites pointent des liens vers le vôtre. Mais attention, les backlinks doivent être de qualité et paraître être le plus naturel possible.

Erreur e-commerce n°20 : ne pas optimiser vos fiches produits pour le référencement

Tous les débutants en e-commerce ne le savent pas, mais la rédaction de fiches produits doit répondre à des critères précis. Mots-clés, balisage, optimisation des photos, balises meta-title et meta-description, liens internes avec d’autres produits, tout doit être pensé.

Erreur e-commerce n°21 : ne pas prendre en compte la navigation mobile

La grande majorité de la navigation sur Internet se fait aujourd’hui sur mobile. Pour s’adapter à cela, Google mise donc sur le Mobile First, un concept webdesign où l’accent est mis sur l’optimisation de la version mobile du site, plutôt que celle de l’ordinateur de bureau.Même si cela peut sembler contre-intuitif, lorsque l’on créé une boutique en ligne, il faut donc avant tout prendre en compte vos visiteurs sur smartphone (ou en tout cas ne pas les oublier).

Les erreurs à éviter pour développer votre e-commerce

développer site e-commerce

Erreur e-commerce n°22 : ne pas analyser les données de votre boutique en ligne

Que ce soit pour votre référencement naturel ou tout simplement pour connaître le comportement des internautes sur votre site, vous devez avoir un compte Google Search console et un compte Google Analytics. Ces deux outils sont indispensables. Le premier vous permettra de savoir si toutes les pages de votre site sont bien indexées ou si certaines comportent des erreurs. Le second vous donnera une vue globale de l’activité sur votre site. Taux de rebond, requêtes pour vous trouver, pages populaires… Vous saurez tout.

Erreur e-commerce n°23 : ne pas créer de newsletter

La newsletter est un excellent outil sur un site de vente et ne pas en avoir est donc une énorme erreur e-commerce. C’est grâce à ce moyen de communication que vous pouvez parler directement par e-mail à vos clients et leur annoncer vos dernières promos et vos nouveaux produits.

Erreur e-commerce n°24 : ne pas avoir de landing page pour vos campagnes Google Ads

Vous avez décidé de lancer une campagne de référencement payant (SEA), mais vous n’avez pas créé de landing page ? Monumentale erreur. La landing page est l’arme de conversion n°1 sur un e-commerce et vous devez en avoir une. Cependant, la création d’une landing page doit répondre à des critères précis de rédaction web et de copywriting marketing pour être efficace.

Erreur e-commerce n°25 : mal gérer les avis négatifs

Vous avez peut-être laissé la possibilité à vos visiteurs de noter vos produits ou même votre site (sur Google Business par exemple) et vous récoltez quelques avis négatifs. Ne les ignorer surtout pas, c’est une erreur. En effet, ces avis sont visibles, et même s’ils sont illégitimes, ils peuvent décourager d’autres prospects de vous faire confiance. Soyez donc toujours cordial lorsque vous répondez à une critique en commentaire, et si vous avez affaire à quelqu’un d’obtus, assurez-vous que cela se voit dans vos échanges. Si vous êtes en tort, admettez-le, excusez-vous et essayez de proposer une contrepartie, cela devrait rassurer les autres clients.

5 erreurs e-commerce bonus

e-commerce réussir

Allez… Parce que vous avez été sage et que vous avez lu cet article jusqu’au bout, voici 5 dernières erreurs e-commerce. Celles-ci ne concernent que les boutiques en ligne qui ont réussi et qui souhaitent continuer de se développer.

Erreur e-commerce n°26 : ne pas savoir déléguer

Lorsqu’on est arrivé au sommet seul, il est difficile de déléguer, mais c’est indispensable. En effet, s’il est possible de gérer le SAV d’un site lorsqu’il a 20 clients par mois, c’est une autre affaire lorsque vous devez répondre à 100 mails par jour. De même, créer du contenu régulier et pertinent peut être difficile lorsque vous possédez plusieurs boutiques en même temps. Vous devez donc apprendre à faire confiance à d’autres professionnels. Même si cela prend du temps au départ de trouver les bonnes personnes, à terme, le gain est énorme.

Erreur e-commerce n°27 : privilégier une seule source de trafic

SEO, pub Facebook, Google Ads, YouTube, Instagram… Chaque professionnel du e-commerce a une source de trafic préférée. Généralement, c’est celle sur laquelle il a misé avec succès au départ, et il a donc tendance à négliger les autres. C’est une erreur courante en e-commerce, bien qu’elle peut être profitable au départ. En effet, une fois le plafond de verre atteint sur un média, il n’y a qu’une seule manière de vous développer, vous devez investir d’autres canaux de diffusion.

Erreur e-commerce n° 28 : ne pas travailler la sécurité et la technique de votre site

Sur Internet, on n’est jamais à l’abri d’une faille de sécurité. Une ligne de code mal écrite, un plugin avec quelques erreurs, une attaque informatique, tout peut arriver. Le problème est encore plus grave avec un site e-commerce. En effet, vos clients rentrent leurs données bancaires dans vos formulaires, vous devez donc être certain de leur offrir une sécurité optimale. Faites également attention aux problèmes d’affichage et aux potentiels bugs qui peuvent apparaître.

Erreur e-commerce n°29 : ne pas miser sur l’actu

Vous vendez des pipes en bois ? Cochez sur votre calendrier la journée de la pipe, la journée mondiale sans cigarette, l’anniversaire de Magritte (googlisez si vous n’avez pas compris). En e-commerce, l’actu est votre amie et peut vous donner de magnifiques opportunités d’augmenter votre visibilité en ligne. Noël, les soldes doivent aussi être préparées à l’avance pour pouvoir écraser la concurrence pendant ces périodes.

Erreur e-commerce n°30 : se reposer sur ses lauriers

Dernière erreur e-commerce à ne surtout pas faire : vous la couler douce. Quand on est au sommet, on a tendance à croire que c’est pour toujours. On ignore ces petits sites occurrents qui montent progressivement en première page sur vos mots-clés stratégiques, jusqu’à ce qu’ils vous dépassent et récupèrent votre trafic. Pour éviter cela, travaillez sans relâche. Ne laissez pas le succès vous amollir.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Moins d'erreurs E-commerce grâce à la méthode REDACNET SEO